Le jour est arrivé où nous avons laissé partir nos papillons. La décision a été difficilement acceptée au départ. Les enfants auraient aimé les garder!

L’envol n’a pas été si simple, les papillons n’osaient pas prendre leur envol dans la nature. Ils se sont arrêtés sur la tête, le ventre de certains enfants et nous avons pu les toucher, les prendre sur notre doigt avant leur grand envol. C’était magique et émouvant!